Calaveras et Asanas

Dates de l’exposition: 6 octobre au 21 novembre 2021
Lieu: Café Les funambules
Artiste: Éloïse Chamberland
Médium: Acrylique
Oeuvre en photo: KOINOBORI-MATSYASANA ou AVRIL
Crédit photo: Éloïse Chamberland

 

Je crois que tout ce que l’on fait peut être « Art » si l’on regarde avec des yeux créatifs…

J’ai toujours aimé l’art, et j’ai toujours été créative.

J’ai débuté ce projet après avoir visionné le film « Big Eyes » (Les Grands Yeux) de Tim Burton, 2014 qui relate la vie de Margaret Keane, une peintre des années 50-60, dont la créativité a été usurpée par son mari. Elle peignait des enfants aux grands yeux mélancoliques et son mari les vendait comme s’ils étaient siens.

À la suite de ce visionnement, comme une révélation qui s’imposait je me suis donné le devoir de recommencer à peindre à raison d’un minimum d’une heure par semaine. Mais j’ai tôt fait de réaliser que ma créativité avait besoin de beaucoup plus de temps lorsqu’après ma première séance je déposais mon pinceau et 4 heures s’étaient écoulées! J’ai alors réalisé que beaucoup de formes et de couleurs attendaient en moi depuis trop longtemps.

En me laissant guider par mon amour du Mexique et mon respect pour le yoga, j’ai alors décidé de réaliser un projet alliant les deux. J’interprète les postures de yoga (asanas) à travers les squelettes mexicains (calaveras) bien présents dans cette culture. J’y joins la somme de mes coups de cœur mexicains : couleurs, formes, « azulejos » (tuiles et motifs mexicains), alebrije (animaux imaginaires de protection), paysages, peintres reconnus, etc. Mon intention : produire 12 toiles pour les 12 mois de l’année et en faire un calendrier, car créer le temps qui passe, c’est accepter le changement comme façon d’évoluer.

Ce projet m’a mené l’automne dernier à m’inscrire (enfin!) à l’Université de Trois-Rivières au certificat en Arts Plastiques. J’y ai complété le cours de modelage, sous les enseignements de Akiko Sasaki. Ainsi j’ajouterais à mes œuvres sur toile une œuvre 3D en plâtre qui complète l’une de mes toiles : Le poisson ou Koinobori.

Éloïse Chamberland